Björk

Björk
Björk Guðmundsdóttir est une musicienne, actrice, chanteuse et compositrice islandaise. Elle est née le 21 novembre 1965 à Reykjavík.

Björk grandit en Islande aux côtés de sa mère, dans une communauté hippie. Dès l’âge de cinq ans, elle est inscrite au Barnamúsíkskóli Reykjavíkur, une école de musique où elle apprend le piano et la flûte et découvre de grands compositeurs classiques comme Karlheinz Stockhausen, Gustav Mahler ou Claude Debussy.

Björk enregistre son premier album à l’âge de 11 ans, en 1977. L’album, simplement intitulé Björk, est tiré à quelque 5000 exemplaires, si bien qu’il devient un grand succès et disque d’or en Islande. L’adolescence de Björk est marquée par son appartenance à un grand nombre de groupes locaux. On retiendra principalement Tappi Tíkarrass(que l’on pourrait traduire par ‘bottons le cul des putes’), seul groupe de ses toutes jeunes années à avoir laissé une trace discographique : l’album Miranda.

En 1983, Björk crée avec quelques amis le groupe punk KUKL, le premier dont les chansons vont traverser les frontières islandaises. Bien que le succès soit très limité et cantonné au Royaume-Uni, c’est là un premier pas vers une carrière internationale.

En 1987, les membres de KUKL sabordent le groupe et fondent The Sugarcubes, qui deviendra vite le groupe islandais le plus célèbre au monde (à l’époque). Ayant produit trois albums (sans compter un album de remixes et une anthologie), The Sugarcubes connaît un succès incroyable (même si ce succès se centre assez vite sur la personnalité de sa chanteuse, c’est-à-dire Björk) et part en tournée dans le monde entier. Parallèlement, Björk commence à vivre ses premières expériences de collaboration extérieure, enregistrant deux chansons pour 808 State, un groupe de house britannique. Elle sort également Gling-Gló, un album de jazz composé principalement de reprises en islandais de standards du genre.

1992 voit la séparation du groupe, toujours en plein succès. En 1993, Björk part s’installer à Londres pour y enregistrer son premier album solo, Debut, avec la collaboration de Nellee Hooper. Le succès, tant public que critique, est à nouveau au rendez-vous et pousse Björk à entamer une nouvelle tournée mondiale, lançant ainsi un rythme de travail qu’elle n’a jamais délaissé jusqu’à ce jour : un album, une tournée.

À partir de là, les albums se suivent et ne se ressemblent pas. En 1995, sort Post, puis Telegram, une collection de remixes de chansons de Post, sort en 1996. Échappant à un attentat lorsque la police londonienne met la main sur un colis piégé à l’acide lui étant destiné, elle décide de quitter Londres pour s’installer en Espagne où elle enregistre partiellement Homogenic, qui voit le jour en 1997.

2000 est une année particulière pour Björk. Dancer in the Dark, le film de Lars von Trier, sort sur les écrans. Elle y incarne le personnage principal et en compose la musique, que l’on peut retrouver dans le mini-album Selmasongs. L’actrice ainsi que le film sont récompensés au Festival de Cannes. Une des chansons du film est également nommée aux oscars.

Vespertine, son quatrième album solo, sort en 2001. En 2002, Björk produit Greatest Hits. Enfin, en 2003, les fans découvrent Live Box, un coffret constitué de quatre CDs et d’un DVD de chansons enregistrées en concerts. Björk s’installe à New York en compagnie de son nouveau compagnon, le plasticien Matthew Barney et donne naissance à son deuxième enfant, Isadora.

En 2004 Björk enregistre Medúlla, un album entièrement consacré à la voix humaine, pour lequel elle s’entoure de plusieurs chanteurs. La chanteuse est également invitée à participer à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Athènes (lors de laquelle elle interprète Oceania, chanson majeure de Medúlla).

En 2005 sort l’album Drawing Restraint 9, bande originale du film éponyme de son partenaire Matthew Barney (sortie au cinéma au printemps 2006).

En 2006 elle fait des collaborations avec Antony (Antony Hegarty, de Antony and the Johnsons), Joanna Newsom et Toumani Diabaté enregistrées entre l’Islande et la Jamaïque.

Son album Volta est sorti le 7 mai 2007. Il contient 10 morceaux, dont Earth Intruders, premier single de l’album, dont le clip est réalisé par Michel Ocelot, issu du cinéma d’animation. Pour cet album, elle reçoit l’aide de Timbaland aux percussions et arrangements musicaux, du chanteur Antony Hegarty pour les morceaux The Dull Flame Of Desire et My Juvenile, ainsi que de sjón. Le clip de Innocence, son second single, sera choisi parmi dix clips créés par des fans ou des inconnus, mis en ligne sur son site officiel. Elle renoue avec Michel Gondry, qui réalisera le clip de son troisième single, Declare Independance.

Björk est annoncée au Manchester International Festival avec un projet intitulé Biophilia, en résidence pendant trois semaines fin juin-début juillet 2011. Le projet a pour but « d’explorer le fonctionnement du son, l’étendue infinie de l’univers, des systèmes planétaires aux structures atomiques ». Ce projet s’annonce ambitieux et expérimental, utilisant des instruments créés pour l’occasion. Un album, également titré « Biophilia », est prévu pour septembre 2011. Il contiendra des musiques en partie composée avec l’aide d’un iPad.

http://www.bjork.com (shop) ; http://www.myspace.com/bjork ; http://twitter.com/bjork

Commentaires (0)

Commenter

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire Optional login below.